En comptabilité, les charges correspondent aux dépenses nécessaires à l’exercice de votre activité. Le fait de distinguer les charges fixes et les charges variables permet de calculer le seuil de rentabilité de votre entreprise et le poids de certaines charges sur votre chiffre d’affaires. Ce sont aussi des éléments qui permettent d’établir le compte de résultat. C’est donc un élément crucial pour la pérennité de votre business.

Que sont précisément les charges fixes et les charges variables ? Où les trouver dans vos états financiers ? Votre expert-comptable en ligne Compta In Touch vous explique tout ça dans le détail.

 

 

Trois types de charges en comptabilité

Au préalable de nos explications, notez que les charges fixes et les charges variables entrent en jeu dans les charges d’exploitation. Sachant qu’en comptabilité, on distingue trois types de charges :

  • Les charges d’exploitation correspondent aux dépenses indispensables à la production des biens et services lors de l’activité courante de votre entreprise.
  • Les charges financières correspondent principalement au paiement des intérêts d’emprunt si vous avez eu recours au financement bancaire
  • Les charges exceptionnelles intègrent les dépenses exceptionnelles, qui ne reflètent pas l’activité courante. Ce sont par exemple des dépenses liées à un sinistre.

Dans le cas d’un transporteur par exemple, le carburant et l’entretien des véhicules sont des charges d’exploitation. La différence entre son chiffre d’affaires et ces charges donnent le résultat d’exploitation.

 

 

Les charges fixes ou de structure : définition et exemples

Le charges fixes sont les charges supportées par l’entreprise, quel que soit son niveau d’activité ou son chiffre d’affaires. C’est pourquoi on parle également de charges structurelles, ou de charges de structure.

Par exemple, le loyer que vous versez au bailleur de votre commerce est fixe. Que votre chiffre d’affaires soit faible ou élevé, le montant de votre loyer est identique. C'est un coût fixe, indépendant de votre niveau de ventes.

En règle générale les charges fixes sont mensuelles et financées par votre marge sur charges variables. Ainsi quand elle n’est plus suffisante, le chef d’entreprise doit faire appel à d’autres financements tel qu’un apport des actionnaires, ou réduire les coûts.

Naturellement, les charges fixes peuvent évoluer, notamment quand votre entreprise dépasse un certain palier de production. Mais dans ce cas, elles conservent le même niveau jusqu’au prochain palier.

Parmi les charges fixes, on retrouve par exemple :

  • Le loyer des murs commerciaux 
  • Les biens en leasing (LLD ou LOA)
  • Les assurances
  • Les honoraires 
  • Les fluides (eau, gaz, électricité) 
  • Les dépenses d’entretien des locaux
  • Les frais de communication
  • Les dotations aux amortissements liés aux immobilisations

 

 

Les charges variables ou opérationnelles : définition et exemples

À la différence d’une charge fixe, une charge variable dépend directement du niveau de facturation et du volume de production de l’entreprise. On parle également en termes de charges d’activité ou charges opérationnelles.

Ainsi, plus l’activité de votre entreprise est dense, plus le montant de vos charges variables est important. Il s’agit notamment des postes de dépenses suivants :

  • Les achats de matières premières
  • Les achats de marchandises
  • Les frais de déplacement
  • Les impôts et les taxes
  • Les commissions versées à un apporteur d’affaires

 

 

Quelles sont les charges fixes et variables d’un restaurant ?

Parmi les secteurs d’activité qui doivent assumer des charges élevées, on peut citer les restaurants. Qu’il s’agisse des charges fixes :

  • Les loyers et charges locatives
  • Le remboursement d'un emprunt
  • Les assurances
  • Les abonnements (eau, gaz, électricité, opérateur téléphonique)
  • Les salaires
  • Les frais de blanchisserie
  • Les frais de publicité

Mais aussi des charges variables :

  • Les achats de nourriture et de boissons
  • Les achats de petite fourniture
  • Les frais de réparation du matériel
  • Les éventuelles primes attribuées au personnel en fonction des résultats
  • Les commissions interbancaire de paiement

Une plus grande fréquentation du restaurant implique forcément d’acheter plus de matières premières et donc une augmentation mécanique des charges variables.

Déterminer le montant des charges variables consommées pour un produit est donc primordial pour le restaurateur. Il peut ainsi fixer son prix et déterminer la marge réalisée sur le produit. C’est cette marge générée qui permet de financer les charges fixes du restaurant. De plus, il peut être intéressant de réaliser des comparatifs entre les différents mois de l’année, et les jours de la semaine.

 

 

Le salaire est-il une charge fixe ou une charge variable ?

Le salaire est le parfait exemple de charge mixte (ou semi-variable). Certains salaires, notamment ceux des commerciaux, se composent d’une part fixe et d’une part variable indexée sur leurs résultats. Il s’agit souvent de commissions en fonction du chiffre d’affaires apporté à l’entreprise. En restauration, la répartition du salaire se fait ainsi : 80% de fixe et 20% de variable.

L’électricité et le gaz peuvent aussi entrer dans la catégorie des charges mixtes, entre autres dans le secteur de la restauration.

 

 

Quel intérêt de bien connaitre les charges fixes et les charges variables supportées par son entreprise ?

Calculer son seuil de rentabilité

Le but de tout entrepreneur est d’être rentable n’est-ce pas ? Or, connaitre le montant de ses charges fixes et de ses charges variable est déterminant pour calculer son seuil de rentabilité. Celui-ci étant atteint quand le chiffre d’affaires est égal aux charges. C’est l’un des ratios de gestion que tout chef d’entreprise doit avoir en tête pour piloter sereinement la gestion de son business.

Pour rappel, quand le chiffre d’affaires (CA) est inférieur aux charges, l’entreprise est déficitaire. Inversement elle fait des bénéfices quand son CA est supérieur à ses charges. Ainsi, le seuil de rentabilité correspond au CA minimum à réaliser pour être bénéficiaire.

 

La formule de calcul étant la suivante :

Seuil de rentabilité = Charges fixes / Taux de marge sur coûts variables

Et le taux de marge sur coûts variables = ((CA - Charges variables) / CA)*100

Bien connaitre le niveau de vos charges fixes et de vos charges variables est donc crucial pour mettre en place votre politique tarifaire.

 

 

Comment identifier les charges fixes et variables dans un compte de résultat ?

Pour rappel, le compte de résultat est un état financier qui relate l'activité de l'entreprise. Il dresse la liste des produits (recettes) et des charges engagées par l'entreprise durant une année (exercice comptable).

Les comptes de charges, qui permettent notamment de comptabiliser l'essentiel des achats de l'entreprise, apparaissent au compte de résultat. Pour les trouver, il faut donc consulter les comptes de classe 6.

Si certains comptes correspondent presque toujours à des charges fixes ou variables, ce n’est pas toujours le cas. Pour déterminer le montant des charges fixes et variables, vous allez devoir :

  • Passer au crible chaque compte 6 de la balance comptable
  • Vous demander à chaque fois si la charge est structurelle, ou si elle dépend de votre niveau d’activité
  • Recenser chaque type de charge dans un tableau récapitulatif des charges fixes, variables et mixtes

Ce travail peut être réalisé de façon manuelle, ou optimisé en mettant en place une comptabilité analytique.

 

 

L’essentiel à retenir

L’analyse des charges est indispensable pour optimiser votre rentabilité. Ce qui différencie les charges fixes et les charges variables, c’est le lien de causalité avec le niveau d’activité.

 

 

N’hésitez pas à faire appel à notre cabinet d'expertise comptable pour vous aider à y voir plus clair dans vos charges et mettre en place une comptabilité analytique.

 

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta-in Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

Trustpilot

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS
0
SHARES