Élément de référence, le Plan Comptable Général regroupe toutes les normes comptables appliquées en France. Il offre une nomenclature complète des comptes de l'entreprise. En ce sens il est l'outil indispensable des chefs d'entreprise pour répondre à leurs obligations comptables légales. Où le trouver ? Quel est son rôle ? Comment se compose t-il ? Compta In Touch vous donne toutes les clés pour comprendre l'importance de ce document en comptabilité. Suivez le guide !

 

 

Le PCG en comptabilité : définition

Le Plan Comptable Général (PCG) est ni plus ni moins qu’un “code” qui rassemble les normes, les lois et les principes de la comptabilité en France. Défini par le règlement 2014-03 de l’Autorité des Normes Comptables (ANC), le Plan Comptable est un système standardisé qui formalise la façon dont les entreprises doivent tenir leur comptabilité. Autrement dit, la manière dont elles doivent enregistrer toutes les écritures comptables tout au long de l’année.

En effet, toutes les entreprises ont l'obligation de répertorier et enregistrer les différentes opérations qui correspondent à ses flux économiques et financiers tout au long de son exercice comptable : achats de marchandise, ventes de produits ou services, commandes à ses fournisseurs, cotisations de Sécurité sociale, impôts sur les sociétés, salaires, flux avec la banque, etc.

Dans le but d'assurer une homogénéité des pratiques comptables, l'ANC met à jour et réédite le PGC chaque année.

 

 

Quel est le rôle du Plan Comptable pour les entreprises en général ?

Toutes ces opérations comptables doivent être classifiées de façon normée : c’est à cela que sert le Plan Comptable Général. C'est grâce à ce système standardisé et homogène d’une entreprise à l’autre qu'il est possible de lire, analyser et comparer leurs comptes. En donnant un langage commun aux entreprises, le PCG nous permet de comprendre leurs états financiers.

Ainsi le PCG constitue la bible du comptable lorsqu'il établit les comptes annuels de l'entreprise chaque année à la clôture de l’exercice :

  • Son bilan comptable
  • Son compte de résultat
  • L’annexe légale

 

 

Quelles entreprises sont concernées par le Plan Comptable Général ?

Vous l'avez compris, le PCG s’applique à toutes personnes physiques ou morales soumises à l’obligation légale d’établir et de présenter des comptes annuels en France. Quel que soit leur chiffre d'affaires et leur statut juridique (entreprise individuelle ou société), toutes doivent respecter l’ensemble des dispositions du plan comptable. Ainsi,

  • Les SCI et les associations soumises à l'impôt sur les sociétés (IS)
  • Les entreprises individuelles (EI) imposées dans la catégorie des BIC ou des BNC
  • Les sociétés commerciales SARL, SAS, EURL et SASU

La seule exception concerne les entrepreneurs individuels qui ont opté pour le régime fiscal de la micro-entreprise : les auto entrepreneurs.

On trouve toutefois dans certains secteurs d'activité (hôtellerie, immobilier, etc.) des adaptations du PCG. Elles ne sont applicables qu'à condition de ne pas entrer en contradiction avec le plan comptable général.

À savoir qu'il existe d’autres plans comptables, qui répondent à d’autres normes. Notamment les normes internationales IFRS (International Financial Reporting Standards) destinées à standardiser la présentation des données comptables à l’échelle internationale. Les sociétés cotées ont l'obligation de publier leurs comptes consolidés en normes IFRS.

 

 

Les termes et les notions indispensables pour comprendre le plan comptable

Avant d’entrer dans le détail de la nomenclature des comptes qui composent le PCG, revenons sur certaines notions comptables indispensables pour bien le comprendre.

 L’actif et le passif

L’actif et le passif sont les deux grandes composantes du bilan comptable, qu’on peut définir comme étant le patrimoine de l’entreprise : ce qu’elle détient mais aussi ce qu’elle doit.

Ainsi, l’actif comprend l’ensemble des biens et droits que possède l’entreprise, que ce soit l’actif immobilisé (fonds de commerce, matériel, biens immobiliers…) ou l’actif circulant (stocks de matières premières ou produits finis, créances…).

Concernant le passif, on distingue le passif immobilisé (les capitaux propres) et le passif circulant (les dettes).

 

Les charges et les produits

Les charges et les produits constituent le compte de résultat. Les charges étant les coûts et dépenses qui viennent diminuer la valeur de l’entreprise. À l’inverse, les produits sont constitués des recettes (principalement le chiffre d'affaires, mais aussi les subventions) qui viennent enrichir l’entreprise.

Ainsi, le bilan comptable correspond à une photographie de l’entreprise à un instant T, tandis que le compte de résultat correspond au film de tout ce qui s'est passé durant l'exercice comptable.

 

 

Quelle est la nomenclature du plan comptable général ?

Quels sont les comptes du plan comptable ?

Grâce au PCG, le comptable peut classer les opérations de l’entreprise dans les bons comptes. Ceux-ci sont répartis en 9 classes différentes. Prenant la forme d'une arborescence, ces classes se subdivisent en sous classes (2 chiffres), elles-mêmes subdivisées en 3 chiffres pour former le numéro de compte. Les 2 premiers chiffres correspondant à la sous-classe.

Pour vous permettre de mieux comprendre le fonctionnement du PCG, prenons l'exemple de la classe 4 : les comptes de tiers. On y trouve entre autres la sous-classe 40 (fournisseurs) et le compte 408 qui correspond aux factures fournisseurs non parvenues.

 

La liste des comptes du PCG

Au total, 9 classes de comptes composent la liste des comptes du PCG :

1. Les comptes de capitaux : cette classe regroupe les ressources stables de l’entreprise (les capitaux propres, les provisions pour risques et charges et les emprunts)

2. Les comptes d’immobilisations : corporelles, incorporelles et financières

3. Le compte de stocks et en-cours 

4. Les comptes de tiers : clients, fournisseurs, organismes de l’État

5. Les comptes financiers : cette classe correspond à la trésorerie de l’entreprise

6. Le compte de charge : tous les achats réalisés par l’entreprise et qui ne constituent pas des immobilisations sont dans cette classe de compte

7. Le compte de produit : les produits financiers, les produits exceptionnels et la production stockée.

À savoir que les classes numérotées de 1 à 5 viennent alimenter le bilan, tandis que les classes 6 et 7 alimentent le compte de résultat.

Ces 2 classes de comptes sont plus rarement utilisées :

8. Les comptes spéciaux - Cette classe concerne les comptes d’engagements

9. Les comptes analytiques - Cette classe n'apparait quasiment plus

 

 

Les principes comptables à connaître pour utiliser correctement le PCG

Ainsi est-il nécessaire de déterminer la nature d'une opération pour l'enregistrer dans le bon compte.

D'autre part, quelle que soit la nature des opérations, vous devez appliquer un certain nombre de principes comptables pour les enregistrer correctement, notamment :

  • L’indépendance des exercices : chaque produit et chaque charge doit être rattaché à l’exercice comptable auquel il se rapporte
  • La régularité : le respect des règles et normes en vigueur
  • La sincérité : l’application de bonne foi des règles et principes comptables
  • La permanence des méthodes : lorsqu’il existe plusieurs options de comptabilisation ou d’évaluation, l’entreprise doit en choisir une et s’y tenir, sauf changement exceptionnel
  • La prudence : on enregistre les produits uniquement lorsqu’ils sont acquis, en revanche on doit comptabiliser les pertes dès lors qu’elles sont probables. D'où l'importance des provisions pour risques
  • L’image fidèle : les comptes doivent fournir toute l’information utile et pertinente aux parties prenantes, en reflétant une image fidèle du patrimoine, du résultat et de la situation financière.

 

 

Où acheter un plan comptable général ?

Pour vous assurer la tenue de votre comptabilité conformément à vos obligations légales, vous devez pouvoir vous référer à tout instant au PCG.

Tout d’abord, il est possible de consulter la version consolidée directement sur le site de l’ANC. Ce document très détaillé fournit de nombreuses informations, mais pourra s’avérer trop technique pour les non spécialistes.

C’est pourquoi il existe des versions plus « opérationnelles » que vous pourrez consulter plus facilement. Quel que soit le format, assurez-vous que votre PCG est suffisamment récent pour tenir compte des dernières mises à jour décidées par l’ANC.

 

Le Plan comptable général en pdf

Le PCG peut être téléchargé en PDF, soit de façon gratuite, soit en version payante sur les sites des éditeurs comptables.

 

Le PCG en ligne

De nombreux sites vous permettent de retrouver rapidement les numéros de compte et leur description, avec plus ou moins de détails (par exemple sur ce site).

 

 

L'essentiel à retenir

Véritable bible du comptable, le PCG est le plan comptable de référence pour enregistrer vos opérations comptables conformément à la législation française.

 

 

Pour garantir le respect de vos obligations comptable et gagner du temps, n'hésitez pas à faire appel à notre cabinet d'expertise comptable.

 

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta-in Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

Trustpilot

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS
0
SHARES