Toutes les entreprises qui exercent une activité commerciale, artisanale, industrielle ou libérale doivent tenir une comptabilité générale. Seules les entreprises sous le régime fiscal de la micro-entreprise (micro-BIC/micro-BNC) sont dispensées. Leurs obligations comptables sont réduites au minimum. Mais la tenue d'une comptabilité générale n'est pas seulement une obligation légale, c'est aussi un outil de pilotage de votre entreprise. C'est grâce aux données issues de la comptabilité générale que vous pouvez établir vos comptes annuels. Pour rappel, il s’agit de votre :

Ces documents comptables sont indispensables pour connaître le résultat de votre entreprise (bénéficiaire ou déficitaire). Ils vous permettent aussi d’analyser votre stratégie financière et d’avoir une vision précise de votre patrimoine. Or, vos obligations comptables diffèrent selon la nature de votre activité et votre régime d’imposition (réel simplifié ou normal).

Ainsi il existe deux modes de comptabilisation dont les normes sont fixées par le Code de commerce : la comptabilité d'engagement et la comptabilité de trésorerie. Compta In Touch vous partage aujourd'hui ses connaissances pour vous aider à mieux piloter la stratégie financière de votre entreprise.

 

 

Comptabilité de trésorerie ou comptabilité d’engagement : quelles différences ?

Ces deux méthodes d'enregistrement comptable des flux financiers entrants et sortants ont des règles précises qu’il est primordial de connaître. 

 Définition de la comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie consiste à enregistrer seulement les encaissements et les décaissements, autrement dit les mouvements financiers réels sur votre compte bancaire. Également appelée comptabilité de caisse, elle répertorie uniquement les mouvements de trésorerie, à la date de paiement des factures.

Les encaissements correspondent aux sommes créditées au compte en banque de votre entreprise, tandis que les décaissements sont les sommes débitées. Pour rappel, on parle en termes de créances pour une facture client et de dettes pour une facture fournisseur.

Cette méthode ne tient pas compte des créances et des dettes qui n’ont pas encore été payées.

 

Définition de la comptabilité d’engagement

La comptabilité d’engagement tient compte des moments où votre client s’engage à payer votre produit ou votre service, quand vous éditez sa facture. De même lorsque vous-même vous engagez à payer la facture de votre fournisseur.

Édition et réception de factures sont les faits générateurs de futurs flux financiers, c’est-à-dire une entrée ou une sortie d’argent. À ce titre les factures client sont comptabilisées une première fois à la date d’émission, et les factures fournisseurs enregistrées à date de réception. Avant même d’être réglées.

Dans un second temps, au moment où elles sont effectivement payées, elles font à nouveau l’objet d’un enregistrement comptable.

Ainsi, l’enregistrement d’une opération puis le flux financier qui lui correspond apparaissent dans les comptes de l’entreprise. La tenue des comptes se fait en temps réel.

 

Qui doit tenir une comptabilité de trésorerie ?

Comptabilité générale simplifiée, la comptabilité de trésorerie est surtout taillée sur mesure pour les associations et les entreprises individuelles (EI/EIRL) dont les clients sont des particuliers. En l’occurrence les entreprises qui exercent une activité non commerciale (BNC), dont les professions libérales.

Vous déclarez vos revenus dans la catégorie des BNC ? Vous pouvez tenir une comptabilité d’engagement si vous l’estimez nécessaire. Dans ce cas vous devez envoyer votre demande au Service des Impôts des Entreprises (SIE). 

 

Qui doit tenir une comptabilité d'engagement ?

Les entreprises individuelles et les sociétés soumises à l’IS sont concernées. De même, celles qui déclarent leurs revenus à l’IR dans la catégorie des BIC sous le régime fiscal réel simplifié ou normal. 

À savoir que les entreprises qui ont une activité artisanale, industrielle ou commerciale relèvent de la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Néanmoins, les entreprises à l’IR imposées au réel simplifié peuvent opter pour une comptabilité de trésorerie. Auquel cas, elles ne sont plus tenues de comptabiliser leurs dettes et créances au cours de l’année. En revanche elles doivent faire l’inventaire des créances et dettes en attente de paiement à la clôture de l’exercice comptable. Celles-ci sont à inscrire dans un journal spécifique. 

Pour rappel, leur chiffre d’affaires annuel doit se situer entre 72.500 € et 247.000 € pour des prestations de services, et entre 176.200 € et 818.000 € pour des ventes. 

 

 

Avantages et inconvénients des deux méthodes d'enregistrements comptables

 Avantages et inconvénients de la comptabilité de trésorerie

Comptabilité générale simplifiée, la comptabilité de trésorerie occasionne moins d’écritures comptables et permet donc un gain de temps. Un gain financier également puisqu’elle donne moins de travail à votre expert-comptable. Ses honoraires sont donc forcément réduits en conséquence.

Si vous tenez seul votre comptabilité, choisir ce mode d’enregistrement vous simplifie la tâche.

Ayez tout de même à l’esprit qu’une comptabilité de trésorerie est moins précise que la comptabilité d’engagement. Elle ne vous permet pas un suivi en temps réel puisqu’elle ne tient pas compte des rentrées d’argent et des paiements en attente. 

 

Avantages et inconvénients de la comptabilité d'engagement

La comptabilité d’engagement est la seule méthode qui produit une information comptable complète. Vous bénéficiez ainsi d’une photographie fidèle de la situation financière et comptable de votre entreprise en temps réel. Ceci vous permet de piloter votre activité de façon plus fine. Vos comptes clients et fournisseurs sont suivis de façon rigoureuse.

Mais elle implique de passer plus de temps à tenir vos comptes. Les écritures comptables sont multipliées, vous devez enregistrer les émissions de factures ET les mouvements de trésorerie. Vu les décalages, les rapprochements bancaires doivent être fait très régulièrement.

 

 

Comment tenir votre comptabilité de trésorerie ?

 Vous établissez les mouvements de trésorerie dans vos livres de compte.

Par exemple, si vous effectuez une prestation de service le 1er septembre et que votre client la règle le 4 septembre, c’est seulement cette date que vous allez enregistrer dans les comptes de votre entreprise.

 

 

Comment tenir votre comptabilité d'engagement ?

 En reprenant l’exemple ci-dessus, cette fois-ci vous allez devoir enregistrer deux écritures comptables :

  • le 1er septembre : la date d’émission de votre facture (fait générateur)
  • le 4 septembre : la date du paiement

 

 

L’essentiel à retenir

La comptabilité d’engagement s’applique à la majorité des entreprises artisanales, commerciales et industrielles et permet un pilotage plus rigoureux de votre entreprise. Tandis que la comptabilité de trésorerie est plus courante pour les professions libérales qui exercent sous le statut de l’entreprise individuelle. Elle est aussi plus facile à tenir.

 

 

 Non obligatoire, recourir aux services d’un expert-comptable pour tenir sa comptabilité est néanmoins une bonne solution pour bénéficier de conseils pertinents et éviter tout risque d’erreur. Demandez-nous un devis !

 

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta-in Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

Trustpilot

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS
0
SHARES