Vous envisagez de devenir VTC ? La voiture est forcément la première chose à laquelle on pense au lancement de son activité, n’est-ce pas ? En qualité de chauffeur privé VTC, c’est votre principal outil de travail.

Comment financer votre véhicule de standing pour exercer votre activité ? Cher à l’achat, il est souvent plus facile financièrement de recourir au leasing quand vous débutez. Votre expert-comptable en ligne, Compta In Touch, vous explique aujourd’hui les 2 différents types de leasing pour financer votre véhicule si votre capacité d’investissement est limitée.

 

 

Comment financer votre voiture VTC (voiture de transport avec chauffeur) ?

Ce secteur d’activité à part entière, alternative aux traditionnels taxis, séduit toujours un grand nombre d’hommes et femmes entrepreneurs malgré les diverses polémiques. Le marché demeure en pleine expansion dans les grandes villes, notamment Paris.

Les usagers attendent d’un chauffeur VTC qu’il conduise une voiture haut de gamme, ou au moins de standing. Il doit également respecter les normes VTC règlementaires. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour la financer :

  • recourir à un crédit automobile classique
  • ou la prendre en leasing, avec ou sans option d’achat (LOA ou LLD)

 Le leasing étant un contrat établi entre une société spécialisée et vous sur une durée convenue, le plus souvent entre 12 et 72 mois. À savoir que toutes les banques ont leur propre filiale de leasing.

Pour rappel, les voitures exploitées dans le cadre de votre activité VTC doivent avoir moins de 6 ans, à moins d’être une voiture de collection. Elles doivent aussi :

  • compter 4 places minimum et maximum 9 places, y compris celle du chauffeur VTC,
  • faire minimum 4,50 m de long x 1,70 m de large (minimum),
  • avoir un moteur d’une puissance nette supérieure ou égale à 84 kW, soit 115 chevaux.

Ces conditions ne s’appliquent pas aux voitures hybrides ou électriques.

 

 

Devenir VTC et financer sa voiture via la location avec option d’achat (LOA)

 Ce mode de financement locatif avec option d’achat vous permet d’acquérir le véhicule que vous louez au terme du contrat, si vous le souhaitez. Ce, sans avoir à recourir à un emprunt bancaire.

Vous choisissez la marque, le modèle, la durée et le kilométrage du véhicule que vous voulez louer. Le leasing en LOA vous permet ainsi de conduire une voiture haut de gamme neuve ou très récente et en parfait état de fonctionnement.

Le prix établi au préalable est inscrit dans le contrat et le montant de l’option d’achat est souvent égal à la dernière mensualité.

Le kilométrage et la durée sont également déterminés dès le début du contrat. Le loyer mensuel est calculé en fonction de ces 2 éléments aussi. En revanche les frais d’entretien et l’assurance auto restent à votre charge.

Notez que bon nombre de ces sociétés de leasing exigent un apport dont le montant dépend du type de véhicule et de la durée du contrat que vous signez.

 

 

Ou opter pour la location longue durée (LLD)

 La LLD est similaire au leasing LOA à l’exception de la fin de contrat et des loyers qui peuvent inclure l’assurance et l’entretien de la voiture. En effet, vous ne pouvez pas décider de racheter le véhicule, vous devez le restituer à la société en fin de contrat, évidemment en bon état pour récupérer votre dépôt de garantie.

Sachant qu’un véhicule neuf perd environ 20 à 30 % de sa valeur dès la première année qui suit l’achat, le leasing parait être une bonne alternative. D’autant plus que vous n’avez pas à vous soucier de la revente.

 

Les avantages à financer votre véhicule via le leasing

Puisque vous ne pouvez pas conduire un véhicule de plus de 6 ans dans le cadre de votre activité VTC, le leasing semble être un bon choix pour financer votre outil de travail.

L’investissement est inférieur à l’achat classique d’un véhicule de standing neuf.

Le loyer mensuel est identique pendant toute la durée de votre contrat de location. Vous avez ainsi la maitrise de votre budget automobile. D’ailleurs, vous pouvez souvent ajuster la durée et le kilométrage durant votre contrat si vous le jugez nécessaire.

Enfin, le leasing offre également une fiscalité intéressante. Il n’a aucun impact sur la structure de votre bilan puisque le véhicule ne vous appartient pas. Non inscrit à l'actif du bilan comptable de votre entreprise, les loyers sont donc imputables en charges d’exploitation, déductibles du résultat de votre entreprise si vous avez opté pour le régime fiscal du réel simplifié.

 

Les inconvénients

Quelques facteurs néanmoins sont à prendre en considération avant de faire votre choix.

La limitation kilométrique est susceptible de limiter le nombre de vos courses et les trajets longs.

La baisse des intérêts d’emprunt peut rendre le leasing finalement plus onéreux qu’une acquisition financée par un crédit auto classique. En particulier si vous avez un apport conséquent et que la banque est prête à vous suivre.

Enfin, tout dépend surtout de l’ampleur de votre projet. Souhaitez-vous vous engager à long terme et à plein temps dans l’activité de VTC ? Quel statut juridique avez-vous choisi ?

 

 

Nous connaissons bien votre métier et ses contraintes. Contactez nos experts-comptables pour être bien conseillé et accompagné dans vos choix, en fonction de votre situation personnelle. La pérennité de votre entreprise dépend notamment de vos choix fiscaux.

 

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta-in Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

Trustpilot

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS
0
SHARES