Vous êtes depuis quelques temps au chômage et avez décidé de créer votre entreprise ou d'en reprendre une ? Nous vous expliquons quelles sont vos options pour conserver vos allocations chômages et créer votre auto entreprise.

Devenir auto entrepreneur

Ce statut d'entreprise a été créé pour les particuliers souhaitant se lancer dans la création tout en limitant les risques financiers ou dans certains cas pour garder une activité salariée en parallèle. Devenir auto entrepreneur est simple et rapide à condition de réaliser vos démarches comme il le faut.

Avertir votre conseiller Pôle Emploi

Lorsque vous êtes chômeur et souhaitez vous lancer, il peut s'agir d'un souhait de votre part ou sur les conseils de votre conseiller dédié du pôle emploi. Dans le premier cas, n'oubliez pas de prévenir votre conseiller pôle emploi que vous souhaitez vous lancer dans l'auto entreprise. En plus de vous aider à déterminer la viabilité de votre projet, il saura vous aiguiller pour vous indiquer pendant combien de temps vous pourrez conserver vos droits et si des conditions particulières s'appliquent dans votre cas.

Deux options : ARE ou ARCE

Au moment de la création de votre auto entreprise, il est important de bien choisir votre option. Vous aurez le choix entre conserver votre Allocation d'aide au Retour à l'Emploi (ARE) ou constituer un capital de départ grâce à l'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE)

Converver vos droits d'Allocations pour l'aide au Retour à l'Emploi (ARE)

Si vous choisissez de conserver vos droits d'allocations chômages, vous pouvez les cumuler avec vos revenus d'auto entrepreneur dans une certaine limite. En effet, depuis octobre 2014 vous pouvez cumuler votre allocation et vos revenus dans la limite du salaire mensuel sur lequel le calcul de vos droits a été réalisé.

En pratique, vous déclarez chaque mois à Pôle Emploi vos recettes en tant qu'auto entrepreneur. Sur ces recettes, Pôle Emploi appliquera un abattement forfaitaire puis déduira 70% de ce montant de votre indemnité afin de vous reverser cette partie retenue sous forme de jours d'indemnisation supplémentaire.

Constituer un capital : l'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE)

Si votre activité le nécessite comme pour le commerce de bien par exemple, vous pouvez avoir besoin d'un capital pour démarrer au mieux votre activité. Si c'est le cas, vous pouvez choisir l'ARCE.

Cette aide, dont le taux est régulièrement recalculé, représente actuellement 45% de la totalité de vos allocations restantes au jour de la création de votre entreprise. Concernant son versement, l'ARCE se divise en deux temps, une première partie à la création, puis le solde 6 mois plus tard à la condition bien sûr que l'entreprise concernée soit toujours en activité.

creation entreprise

Devis gratuit

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta-in Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

Trustpilot

0
SHARES