Pour un chef d'entreprise, la question de la retraite paraît souvent très lointaine. Pourtant, il faut anticiper ce changement important dès à présent, en vous versant une rémunération suffisante pour pouvoir valider vos trimestres. Compta In Touch votre expert-comptable en ligne vous aide à faire le point.

 

Quel salaire pour valider 4 trimestres en 2023 ?

Quel est le revenu minimum pour la validation d’un trimestre de retraite ?

Pour valider un trimestre de retraite, il faut avoir perçu un salaire au moins égal à 150 fois le SMIC horaire. Soit 1 728 € depuis la dernière revalorisation du SMIC en date du 1er mai 2023.

Cette règle s’applique aussi bien aux dirigeants assimilés-salariés qu’aux travailleurs indépendants sous le régime social TNS (travailleurs non salariés), tel que les entrepreneurs individuels.

En revanche, pour les micro-entrepreneurs (auto entrepreneurs), le mode d’acquisition des trimestres est différent puisque leurs cotisations sociales sont calculées de façon forfaitaire sur la base de leur chiffre d’affaires, à des taux variant selon la nature de leur activité. Pour comptabiliser les trimestres validés, il est tenu compte de leur revenu cotisé au titre de l’assurance retraite.

 

Quel est le salaire minimum pour l’acquisition d’une année ?

Ci-dessous les montants à atteindre en 2023 pour valider :

  • 2 trimestres : 300 fois le SMIC soit 3 456 €
  • 3 trimestres : 450 fois le SMIC soit 5 184 €
  • 4 trimestres, soit 1 année : 600 fois le SMIC soit 6 912 €

À savoir que vous pouvez valider au maximum 4 trimestres par année civile. Il est toutefois possible d’acquérir des trimestres dits assimilés dans certains cas précis, notamment la maternité, l'invalidité et le chômage.

 

Brut ou net : quel est le salaire pris en compte ?

Le salaire pris en compte est le revenu brut soumis à cotisations sociales.

 

 

Quelles sont les conditions pour partir à la retraite ?

Quel nombre d’heures ou de mois faut-il avoir travaillé ?

Il faut bien comprendre que, contrairement à l’assurance chômage, la possibilité de partir à la retraite ne dépend pas du nombre d’heures travaillées en tant que tel. C’est le revenu soumis à cotisations qui permet de valider le nombre de trimestres nécessaires requis, qu’on appelle également durée de cotisation ou durée d’assurance. Le temps effectif passé au travail n’est donc pas pris en compte.

 

Combien de trimestres cotisés sont nécessaires ?

Pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, vous devez valider un nombre minimal de trimestres, qu’on appelle également durée de cotisation de référence. Tout dépend de votre année de naissance :

  • Pour les personnes nées entre 1950 et 1972 : entre 162 et 171 trimestres sont nécessaires
  • Pour les personnes nées à partir de 1973 : 172 trimestres sont nécessaires

 

Quel est l’âge légal de départ à la retraite ?

Quels que soient le nombre de trimestres validés et votre durée de cotisation, vous devez attendre d’avoir atteint l’âge légal pour pouvoir demander votre retraite. Là encore, cela dépend de votre année de naissance :

  • Pour les personnes nées jusqu’en 1954 : entre 60 ans et 61 ans et 7 mois
  • Pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955 : 62 ans

Si vous n’avez pas validé suffisamment de trimestres, vous devrez attendre l’âge de la retraite à taux plein pour ne pas subir de décote sur le montant de votre pension :

  • Pour les personnes nées jusqu’en 1954 : entre 65 ans et 66 ans et 7 mois
  • Pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955 : 67 ans

 

 

Quelles sont les règles de calcul de la pension de retraite ?

La retraite de base pour les artisans et commerçants

Depuis 1973, les dirigeants assimilés salariés et TNS bénéficient du même mode de calcul que les salariés pour leur retraite de base :

Revenu annuel moyen x Taux de retraite x (Nombre de trimestres validés / Durée de référence)

Le revenu annuel moyen correspond à la moyenne des meilleurs revenus cotisés, dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale. Le nombre d’années pris en compte étant de 25 pour les personnes nées à partir de 1973.

Le taux plein, qui correspond au taux maximal, est fixé à 50 %.

 

La retraite de base pour les professions libérales

Pour les professions libérales, le calcul de la retraite se fait par points. Ainsi, les cotisations versées chaque année sont converties en points, qu’il faudra multiplier par la valeur du point. Depuis 2021, la valeur du point est égale à 0,5731 €.

 

Le montant minimal de la retraite en 2023

Le montant de la pension de retraite est au moins égal au minimum contributif. Il varie selon le nombre de trimestres cotisés :

  • Moins de 120 trimestres cotisés : 684,14 € bruts par mois
  • Au moins 120 trimestres cotisés : 747,57 € bruts par mois

 

L'essentiel à retenir

Pour valider 4 trimestres de retraite, les travailleurs indépendants et assimilés salariés doivent justifier d'une rémunération égale à au moins 600 fois le montant du SMIC horaire. Les règles de calcul de la pension de la retraite sont similaires à celles des salariés, sauf pour les professions libérales.

 

Partenaire clé du dirigeant, notre cabinet d'expertise comptable en ligne prend en charge votre comptabilité, vos obligations sociales, juridiques et fiscales pour faciliter votre quotidien et être bien conseillé. Contactez-nous pour obtenir votre devis personnalisé ! 

Sans engagement

Satisfait ou remboursé
3 mois

Compta In Touch est noté Excellent

Sur la base de 120 avis

 Trustpilot

Expert-comptable en ligne à partir de 30€ / mois

Obtenez votre devis personnalisé en quelques clics seulement

PACK AUTONOMIE LMP/LMNP

€35

 Tenue comptable, Déclarations fiscales, liasse fiscales, bilan
et compte de résultat
Dès 35€/ Mois

DEVIS GRATUIT

Simulateurs gratuits

Tva
Salaire
Charges salariales

DECOUVREZ NOS SIMULATEURS
0
SHARES